Réussir sa transition capillaire – Passer du défrisé au naturel simplement

Pourquoi le retour au naturel ?

Avant de savoir comment réussir sa transition capillaire, voici la petite histoire. J’ai commencé à défriser mes cheveux, à l’âge de 11 ans, c’était au moment où je rentrais en collège. Adolescente, influencée par les tendances de la société, et à cette époque là, avoir les cheveux défrisés étaient à la « mode ». J’avais pas du tout confiance en moi, jusqu’au lycée, c’était pareil, j’étais très complexée. De plus, la quête et la construction d’une jeune fille que je n’étais pas, a suscité en moi une remise en question. Aujourd’hui, le symbole de la femme afro, est davantage assumée et généralement acceptée par la société. Par ailleurs, l’acceptation de soi, de sa personnalité, de ses origines, sont une prise de conscience née chez les femmes noires.

Longtemps, j’ai hésité à faire ma transition capillaire, car je me posais beaucoup de questions. Par exemple : dois – je couper mes cheveux tout de suite ou attendre un peu? Et si l’afro ne m’allait pas? Et comment vais – je en prendre soin? Que vont penser les autres ? etc. Et depuis un mois et demi maintenant, j’ai sauté le pas, j’ai arrêté de me préoccuper du regard des autres !

J’ai donc décidé, de faire une transition capillaire, et non un Big chop instantané. La transition capillaire, me permet d’aller à mon rythme, pour arriver au Big chop. Je vais donc vous partager, ma routine soins pour réussir sa transition capillaire.

Transition capillaire et Big Chop : quelle est la différence ?

Faire une transition capillaire, c’est passer du cheveu défrisé aux cheveux crépus, en laissant cohabiter les deux textures ensemble. En effet, la transition permet de laisser, repousser le cheveu crépu à la racine, avec des pointes défrisées. Tandis que, le Big Chop, quant à lui consiste, à tout couper pour ne laisser pousser que le cheveu crépu. Aussi, cette transition me permet de parvenir, à un niveau de repousse du cheveu crépu satisfaisant. Dès que, j’aurai atteint le niveau de repousse qui me convient, je ferai mon Big Chop 🙂 On parle aussi, de la tendance Nappy

Sachez aussi, qu’il n’y’a pas de période déterminée pour faire sa transition. Elle peut durer 3 mois, 6 mois, voir 1 an ou plus, c’est vous qui le décider. Petite astuce : Vous pouvez, couper vos pointes défrisées chaque mois au fur et à mesure.

Comment entretenir ses cheveux crépus à défrisés pendant la transition?

Durant cette transition, on est perdue, à ne pas trop savoir comment entretenir ces deux textures. Ne vous inquiétez pas, prenez votre temps, et si vous faîtes des erreurs c’est normal. Il faut que vous puissiez, vous familiariser à vos repousses crépues. Tout d’abord, il est indispensable d’adopter une routine de soins capillaire. Pas n’importe laquelle, il vous faut une routine régulière et réparatrice, qui apporte des protéines à vos deux textures.

Transition capillaire – Routine soins réparateurs et protéinés.

Tu dois maintenant, entretenir deux textures qui demandent énormément d’attention. Une routine riche en protéines, permet d’apporter les nutriments nécessaires aux deux textures. Les racines défrisées, ont tendance durant la transition à être cassantes, donc se fragiliser. Le cheveu afro quant à lui, est de nature plus sec, a besoin d’hydratation continue et intense. C’est la raison pour laquelle, je te propose ma routine ci-dessous :

Pour éviter que les parties défrisées, de tes cheveux ne se cassent : il faut privilégier les shampoings doux. Aussi , faire des shampoings tous les 15 jours minimum, car les shampoings quotidiens empêchent le cheveu crépu de bien repousser.

  • Le shampoing de la marque Natessance, celui que j’utilise est d’origine végétale à l’huile de ricin et la kératine végétale. Il fortifie mon cheveu défrisé tout en nourrissant le cheveu crépu. Je fais un shampoing, tous les 15 jours.
  • Puis, j’applique mon après – shampoing, de la marque Nature Moi, toujours d’origine végétale. Il démêle et répare les deux textures.
  • Après ce dernier, j’applique mon masque préféré, Fructis de Garnier, qui nourrit intensément, il vient sceller ce processus de nutrition. Ce masque, est un pur délice 🙂
  • Enfin, une fois mes cheveux humides, je viens les réhydrater avec des huiles végétales telles que : huile de coco, d’argan , de jojoba etc. Les huiles de votre choix, mais assurez – vous qu’elles aient un max d’hydratation.

Très important : Laissez sécher vos cheveux à l’air libre, n’utilisez plus de sèche cheveux ! Car ils abîment, vos cheveux et détruisent les nutriments apportés !

Les coiffures recommandées pour une transition réussie

Les nattes africaines collées et serrées, on oublie ! Elles abîment les repoussent et donne lieu à des cheveux cassants. Il faut donc, privilégier des coiffures telles que :

  • Des vanilles ( ou twists)
  • Des nattes classiques
  • Les Twist – out
  • Nattes couchées ( telles que les Bantu Knot Out)

Par ailleurs, protège tes cheveux avec un foulard ou un bonnet en satin au moment du coucher. Personnellement, je préfère le bonnet en satin, car il protège mieux de la casse des cheveux.

Et vous ? Que pensez – vous de la transition capillaire ? du Big Chop ? etc. Impressions, avis et expériences sont à partager en commentaire. Je serai ravie, d’échanger avec vous !

A très bientôt 🙂

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *